Quelle est la conduite à tenir en cas de suspicion COVID-19 dans mon entreprise ?

Vous êtes ici :
Retour à la FAQ

Quelle est la conduite à tenir en cas de COVID-19 dans mon entreprise ?

Selon votre cas :

  • Un de vos salariés développe des symptômes sur le lieu de travail
    ⇒ commencer la lecture à Isolez la personne
  • Vous êtes informé par un de vos salariés qu’il suspecte une contamination COVID, mais n’a pas encore les résultats du test
    En attendant le retour du test COVID
  • Vous êtes informé par un de vos salariés qu’il est contaminé par la COVID
    Si la suspicion de COVID est confirmée : test positif

 

  • en la guidant si possible vers un local dédié qui doit :
      • Pouvoir être réquisitionné en cas d’urgence;
      • Contenir les équipements de protection individuelle adaptés (masques chirurgicaux, gants, solution hydro-alcoolique,lingettes ou produit virucides);
      • Être équipé d’un thermomètre;
      • Bénéficier d’un nettoyage complet (selon le protocole préétabli) après passage d’un cas (prévenir le prestataire de nettoyage si la pièce a été utilisée)
      • Bénéficier d’une aération complète (3h) après son utilisation, porte fermée;
      • Disposer de poubelles avec couvercles et double ensachage pour l’évacuation des déchets (selon le protocole préétabli).
      • et en appliquant immédiatement les gestes barrières
          • Garder une distance raisonnable avec elle
          • et faites-lui mettre un masque, chirurgical si disponible

        Pour ce faire, mobilisez un sauveteur secouriste du travail formé au risque COVID ou le référent COVID ou le professionnel de santé dédié de l’établissement s’il existe. Fournissez-lui un masque avant son intervention

      • Demandez à la personne de se mettre dans la position où elle est le mieux, en évitant qu’elle ou que quelqu’un d’autre puisse se blesser avant l’arrivée des secours (si nécessaires).
    •  
    •  
  • Proposer au salarié de prendre sa température (selon protocole préétabli) afin de déceler l’apparition de fièvre. La température affichée est anormale si elle est supérieure à :
    • 37,7°C avec un thermomètre infrarouge sans contact frontal
    • 37,8°C avec un thermomètre à contact temporal
    • 38°C avec un thermomètre à conversion automatique en équivalent T° rectale
  • Évaluer avec le salarié les symptômes présents et les signes de gravité

 

 

SYMPTÔMES A REPÉRER

  • Fièvre
  • Toux
  • Fatigue
  • Perte du goût et de l’odorat
  • Rhinopharyngite
  • Maux de gorge
  • Maux de tête
  • Courbatures
  • Diarrhées
  • Troubles cutanés (rougeurs visage, mains, pieds)
  • Conjonctivite

 

SIGNES DE GRAVITÉ À ÉVALUER :

  • Difficultés respiratoires
  • Difficultés à parler (difficulté à terminer ses phrases sans pause et difficulté orale)
  • Douleurs /oppression dans la poitrine
  • Personne bleue
  • Somnolence, confusion
  • Demandez à la personne de contacter son médecin traitant, ou tout autre médecin,
  • puis organiser son retour à domicile, selon l’avis médical.

 

Le transport de la personne qui présente des symptômes de COVID-19 sans signes de gravité s’effectuera :

  • avec masque
  • évaluer les modalités de transport : de préférence avec le véhicule personnel – en excluant les transports en commun

 

A l’issue de la prise en charge quelles qu’en soient les modalités,
le salarié «suspect»/ contact ne reste pas sur le lieu travail et doit s’isoler.

 

SIGNES DE GRAVITÉ À ÉVALUER :

  • Difficultés respiratoires
  • Difficultés à parler (difficulté à terminer ses phrases sans pause et difficulté orale)
  • Douleurs /oppression dans la poitrine
  • Personne bleue
  • Somnolence, confusion

 

En cas de signe de détresse, appelez le SAMU

Composer le 15 (en étant suffisamment proche de la victime afin de permettre au médecin de lui parler éventuellement) :

  • Présentez-vous
  • Présentez en quelques mots la situation (COVID-19, pour qui, quels symptômes)
  • Donnez le téléphone sur lequel vous êtes joignable
  • Précisez la localisation précise et les moyens d’accès

 

L’assistant de régulation vous passera le médecin et vous donnera la conduite à tenir (en demandant souvent de parler à la personne ou de l’entendre respirer) :

  • Demandez ce qu’il faut faire en attendant et ne raccrocher que lorsqu’on vous le dit
  • Si l’envoi des secours est décidé par le centre 15 :
    •  envoyez quelqu’un accueillir les secours
    •  restez à proximité non immédiate de la personne pour la surveiller, le temps que les secours arrivent

 

En cas d’éléments nouveaux importants, rappelez le Samu 15

Ne jamais s’énerver ou agir dans la précipitation

  • Prévenez le service de santé au travail et suivre ses consignes, y compris pour le suivi des salariés et l’hygiène du poste de travail :
    • Nettoyage,aération de la pièce dédiée
    • Nettoyage et aération du poste de travail occupé par le salarié avant son arrivée dans la salle Covid-19 en 3 étapes : détergent / rinçage-séchage / désinfection (selon protocole de désinfection préétabli)
  • Informez le supérieur hiérarchique

Le salarié concerné

  • Isolement strict pendant 7 jours à domicile du cas «suspect» et recherche des cas contacts. En fonction du délai de retour du test et de l’état de santé de la personne, cet isolement peut être supérieur à 7 jours. comment organiser mon isolement ?
  • Arrêt de travail prescrit pour le cas «suspect» par le médecin traitant.
  • Si son état de santé le permet, le salarié «suspect» peut être en télétravail mais doit observer un isolement strict à domicile.
  • Le salarié «suspect» Covid-19 effectuera un Test PCR prescrit par son médecin traitant ou sur demande de la CPAM (sans ordonnance).

La prise en charge par la CPAM est aussi effective pour un test sans prescription (se présenter avec sa carte vitale).

 

Les cas contacts

L’entreprise procède à la recherche des cas contacts (cf : Cas contacts, comment les identifier ?)

 

Dans l’attente des résultats du test du cas suspect, la contamination par la COVID n’est pas avérée, le télétravail est à privilégier par précaution. Cependant, si le télétravail n’est pas possible, les salariés ayant été en contact avec la personne suspectée peuvent travailler en présentiel (sauf avis contraire du médecin généraliste / du médecin du SAMU ou du médecin du travail) :

  • en portant un masque, de préférence chirurgical,
  • et en respectant de façon stricte des gestes barrières et de distanciation.

Il est nécessaire que les salariés contacts procèdent à l’auto surveillance rapprochée des symptômes.

Les cas contacts seront éventuellement placés en isolement
uniquement en cas de retour positif du test de la personne suspectée de COVID.

L’entreprise

Si le cas COVID est confirmé, organisez en lien avec le service de santé au travail les mesures à mettre en œuvre : balisage, identification des contacts, mise en isolement des contacts…

Le salarié concerné

Les cas contacts

  • Les salariés définis comme cas contacts à risque ne doivent pas venir travailler en présentiel (télétravail possible).
  • Ils sont contactés par les brigades de la CPAM ou l’ARS : si le cas Covid est confirmé, l’identification et la prise en charge des contacts seront organisées par les acteurs de niveaux1 et 2 du contact-tracing (médecin prenant en charge le cas et plateformes de l’Assurance maladie). Les contacts évalués «à risque» selon la définition de Santé publique France seront pris en charge et placés en isolement pendant une période de 7 jours (pendant 7 jours pleins à partir de la date du dernier contact avec le cas confirmé et réalisation d’un test au 7ème jour), sauf dans les situations particulières (professionnels d’établissements de santé ou médico-sociaux ou d’opérateurs d’importance vitale…).
    Les acteurs du contact-tracing pourront s’appuyer sur les matrices des contacts en entreprise réalisées par le référent pour les cas avérés ainsi que, le cas échéant, sur la médecine du travail pour faciliter l’identification des contacts et leur qualification («à risque» ou «à risque négligeable»).
  • Les délais de contact pouvant être longs, ils sont toutefois invités à contacter au plus tôt leur médecin traitant, ou, à défaut, à appeler le numéro Vert dédié au Covid-19 au 0800 130 000.

 

Arbre décisionnel  » isolement, test : je suis concerné, que faire ? »

 

Par ailleurs, si une personne asymptomatique fait un test RT-PCR et est confirmée positive au Covid19, ses personnes-contacts devront être recherchées à partir de 7 jours avant la date du prélèvement positif.

Le salarié concerné

  • Prise en charge médicale par la médecine de soins.
  • Un arrêt de travail peut être prescrit par le médecin en fonction de son diagnostic

Les cas contacts

  • Peuvent travailler en respectant les gestes barrières / distanciation /  masque
  • Auto surveillance rapprochée pendant les 7 jours suivant le dernier contact.
  • Pas d’autre action à mener dans l’immédiat.
Suivant Cas contact, comment les identifier ?
Sommaire